Le 17 février 1891, Ernest Renan se trouve dans le salon de Gustave Eiffel. L’illustre ingénieur avait invité plusieurs personnalités pour tester le phonographe «Class M» que Thomas Edison lui avait offert lors de l’exposition universelle de Paris de 1889. Renan enregistre alors un bref discours, dans lequel il fait l’éloge des dernières découvertes de la science moderne. Le cylindre de cire sur lequel on a gravé les voix de Renan et d’autres convives d’Eiffel est le plus ancien enregistrement réalisé en France. L’original a disparu, mais deux copies ont été léguées par les descendants d’Eiffel au Musée d’Orsay qui, à son tour, les a déposés à la Bibliothèque nationale en 1980. Ils sont aujourd’hui conservées au Département de l’audiovisuel de la BnF.

Une première tentative de transférer l’enregistrement sur un disque a été faite en 1975, sur impulsion de Jean Guitton. Dans un bref article paru dans le numéro 26 des Études renaniennes, Corrie Siohan relate les travaux en cours, rappelant les difficultés techniques posées par le nettoyage d’un signal sonore si ancien. Elle arrive néanmoins à relever déjà quelques phrases du discours, dont la voix la surprend « par son accent de conviction et d’enthousiasme ». Le 21 mai 1976, la voix de Renan est révélée pour la première fois au public pendant le colloque « Science et philosophie » au Collège de France, à la fin de l’intervention de Jean Guitton « Science de l’avenir et avenir de la science ». En 1992, grâce aux récents progrès des techniques informatiques, la Société des Études renaniennes produit une cassette, comprenant une présentation par Jean Guitton, le discours de Renan et une courte explication technique. Le numéro 89 des Études renaniennes contient le bulletin de commande de la cassette (au prix de 110 F, port en sus), dont une copie se trouve aujourd’hui au Musée de la Vie Romantique. La même année, Jean Guitton présentera à nouveau « la résurrection » de la voix de Renan lors d’une conférence donnée au Collège de France le 26 mai, « La présence de Renan dans ma vie », publiée successivement dans le numéro 91 des Études renaniennes. Plus récemment, le discours de Renan chez Eiffel a été présenté par Domenico Paone au VIIe Congrès de la SERD « Le XIXe siècle face au futur », à la fin de sa conférence « Le chimiste et le philosophe : sciences de la nature et sciences historiques face à l’avenir ».

Aujourd’hui la BnF, en collaboration avec France Culture, a mis en ligne l’enregistrement de la voix de Renan, en rendant finalement disponible au public ce document exceptionnel.